24/02/2009

Bölöni : « Allaerts a affecté notre jeu »

Suite aux déclarations d’Igor De Camargo dans la presse d’hier, le coach du Standard, Laszlo Bölöni, a tenu à réagir. Le Roumain n’apprécie pas trop qu’après deux défaites, certains joueurs se lâchent dans la presse avec des phrases assassines.

De Camargo : « Nous venons de vivre une semaine catastrophique. Il y avait un mot clé pour ce match : il se nommait solidarité. Certains coéquipiers ne comprennent visiblement plus ce mot. Cela ne sert à rien que je me casse le cul pour défendre si d'autres ne le font pas. Il fallait se battre les uns pour les autres et ne pas le faire pendant seulement trente minutes. Des joueurs doivent se remettre en question et respecter les consignes au lieu de faire n'importe quoi. En deuxième mi-temps, Anderlecht a gagné tous les duels. Alors qu'on prend un but juste avant la pause, au pire des moments, on recommence la deuxième période comme si c'était 0-0. De la bonne manière. On fait 1-2 mais on devait montrer cette envie jusqu'au bout » expliquait-il hier dans la DH les Sports et les journaux du nord du pays.

Laszlo Bölöni a réagit : « Nous pouvons discuter du cas Jovanovic par exemple. Pour moi, il a certainement fait au cours de la première période son boulot. Sa première tâche consiste à marquer buts » explique-t-il dans Het Nieuwsblad. « Si De Camargo n’avait pas raté l’occasion quand c’était 1-2, le match aurait été autre. Allaerts était plus tolérant avec Anderlecht qu’avec nous. Son attitude à l'égard de la stimulation de l'adversaire nous a paralysés. Anderlecht a gagné, mais Allaerts a affecté notre jeu ».

Auteur : FootGoal.net

14:03 Écrit par dimi-scal dans football | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.